+6 mois de rééquilibrage alimentaire: premier bilan


Voilà plus de six mois que j'ai commencé mon rééquilibrage alimentaire. Aujourd'hui que je passe une nouvelle étape et j'avais envie d'en discuter avec vous.
En fait si je peux être totalement honnête, j'ai totalement changé ma vision des choses après avoir publié l'article "et si on s'acceptait?".

Cet article a été en quelque sorte mon petit coup de fouet, celui qui m'a fait relativiser. Aujourd'hui, je ne me pèse plus mais je sais que j'ai changé, tout comme mon mental et mes aspirations. J'apprends peu à peu à être patiente et bienveillante avec moi même.

  • J'essaie de limiter ma consommation de gâteaux industriels. Les seuls que j'achète (mais pas de façon systématique) vont être les biscuits Gerblé ou les galettes suédoises aux flocons d'avoine. J'ai vu un reportage sur les additifs et les perturbateurs endocriniens en général qui m'a quelque peu déboussolé. 
  • Je ne mange plus de féculents le soir  et je les privilégie plutôt le midi. Pour les pâtes, le riz et tout le toutim, je les mange en salade ou avec des légumes. Pour le pain j'en mange le matin et en petite quantité si j'en mange à table (fille et petite fille de boulanger, chez nous c'était -presque- une baguette à chaque repas. Autre changement je privilégie désormais les farines complètes et les légumineuses.
  • Ma consommation de Coca a vraiment baissé, je ne me sens plus du tout accro. Il m'arrive d'en avoir envie mais cela reste exceptionnel et plus du tout quotidien comme avant.  (Je vous invite à lire mon article sur mon addiction au Coca)
  • Je fais beaucoup plus mes repas pour le travail et lorsque je mange à l'extérieur j'essaie de me tourner vers des plats les plus clean possible.
  • Ma consommation de viande a également chuté. Il s'agit plus d'une question éthique plutôt qu'un point de vue alimentaire. Bref, comme je ne ressens pas l'envie d'en manger, je me questionne et me documente beaucoup sur les alternatives végétariennes sans me mettre la pression de le devenir.
  • J'ai testé la monodiet au raisin pendant les vacances et j'en ai tiré que des avantages. 
  • Je ne consomme presque plus de fromage alors que c'est mon péché mignon. Je vais en manger un peu dans une salade et de temps en temps pour l'apéro ou un repas mais je n'en mange ni tous les jours, ni à chaque repas. Comme avant mon rééquilibrage alimentaire, il m'arrive de manger un yaourt occasionnellement et je ne bois pas non plus de lait.
  • Je bois beaucoup plus d'eau.
  • Je ne saute plus du tout le petit déjeuner. Je commence souvent le travail entre 7h et 8h du coup quand je ne prenais pas de petit déjeuner, j'avais tendance à craquer pour un Coca (oui dès le matin pour me "réveiller"...!) et souvent des gâteaux industriels. Maintenant mon petit déjeuner se compose de la manière suivante: - un thé + deux ou trois tartines de pain complet (selon la taille de la tranche) avec: du beurre ou du fromage frais (selon ce dont j'ai envie) et (sauf si je suis bien calée) un fruit ou un yaourt ou un verre de jus de fruits.



CE QUI A FAIT TILT? 


  • Je ne mange plus les mêmes quantités que mon copain et je ne lui en veux plus. C'est un mec -qui a un certain appétit- et il a besoin de portions plus importantes et puis c'est comme ça, c'est physiologique!
  • Je me suis enfin mise dans la tête le principe de Pareto que l'on peut appliquer dans ce mode de vie; 80% de bonne alimentation pour 20% de sport. Ainsi, depuis ma périostite, je fais du sport par plaisir et seulement lorsque j'en ai envie.
  • Je m'intéresse de plus en plus à la nutrition, à la composition des aliments, aux choses qu'on mange depuis des années et qui sont de véritables poisons... bref le sujet me passionne vraiment avec loin de moi l'idée d'en faire une psychose ou d'être obnubilée par le culte du corps. 


ET MA FORME?

Alors je ne sais pas si c'est parce que je suis le miracle morning ou si c'est dû au rééquilibrage alimentaire mais je me sens en meilleure forme. Je suis moins fatiguée et je me sens aussi beaucoup plus énergique. J'ai aussi adopté de nouvelles habitudes comme aller au travail à pieds tous les jours.


♢♢♢

Se lancer dans un rééquilibrage alimentaire, c'est se diriger vers un mode de vie et non se lancer dans un nouveau régime à la mode!

Share:

3 comments

  1. Ah ah, l'histoire de l'appétit de l'homme qui partage nos vies me parle. J'ai grossi avec la vie de couple, même si je mange moins et que Monsieur grignote pas mal, car j'ai du mal à adapter ma portion et ne mange plus, comme avant, que de petites salades le soir. Je m'adapte au menu de la maison. Bref, j'ai des efforts à faire !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour tous ces changements !
    Moi aussi j'étais accroc au coca il y a quelques années et on s'en passe bien !!
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Que du bénef ! C'est cool et pas culpabilisant !
    Pour ma part, ce qui est compliqué c'est de pas mangé comme mon mec (frooomaaaage) et puis de réduire les proportions et savoir s'arrêter à l'apéro.
    Je mange trop et je le sais, mais plus on mange, plus on mange, c'est compliqué!!
    Merci pour ton article !
    Alix
    http://a-tire-d-elle.blogspot.com

    RépondreSupprimer

Le blog est plus vivant grâce à vous!
Je vous remercie pour vos petits mots ♥