id="fb-root">
>

Pourquoi le minimalisme me fait-il du bien?

vendredi 24 février 2017

minimalisme - simplicité volontaire - bien-être


Vous le savez, j'en ai fait l'un de mes sujets principaux sur le blog, le minimalisme m'attire, m'intrigue et me passionne vraiment. J'avais déjà essayé de m'y intéresser il y a peut-être six ans lorsque j'avais lu le livre "l'Art de la simplicité" de Dominique Loreau. Mais bien que ce livre soit vraiment intéressant, le livre n'a pas été un déclic comme l'a été La magie du rangement de Marie Kondo.

Je trouve qu'i était intéressant un peu plus de six mois après la création de ce blog de vous expliquer en quoi le minimalisme me fait du bien aujourd'hui?

JE FAIS DES ÉCONOMIES


J'évoque souvent le sujet de l'argent sur le blog (retrouvez mes articles ici ou encore ici) et depuis que je m'intéresse au minimalisme mon compte en banque se porte pour le mieux. Avant j'avais tendance à être toujours ric rac, à utiliser tous mes tickets restaurants au bout de quinze jours, à stresser tout le temps...
Désormais je ne dépense plus mon argent dans des choses inutiles. Lorsque je m'achète quelque chose, c'est vraiment pour une question de besoin ou pour renouveler un objet, un vêtement trop vieux ou abimés ou lorsque j'ai un vrai coup de coeur (par exemple un miroir, une lampe pour notre appartement, un beau vêtement pour ma fille...).
Je ne suis pas plus malheureuse qu'avant, bien au contraire. J'apprends à chérir mes biens et je ne suis plus du tout tentée en permanence et peut-être que je pourrais enfin penser à partir en voyage!

J'AFFUTE MES GOUTS


Que ce soit en matière de décoration, de mode ou même au niveau de l'alimentation et des produits du quotidien, le minimalisme m'a aidé à revoir mes priorités et à savoir ce dont j'avais réellement besoin.
Désormais je ne me demande plus "de quoi je dois me débarrasser?" mais plutôt "de quoi ai-je besoin?". En pensant de cette façon je me suis rendue compte que j'étais envahie d'objets dont "la société me persuade que je dois avoir" alors que concrètement je n'en ai pas du tout l'utilité. L'exemple le plus flagrant est encore pour la cuisine, pourquoi ai-je besoin de 3 moules à tartes alors qu'un seul en inox peut me suffire? 
Même constat dans ma salle de bain où j'avais des tonnes de produits alors que je ne suis pas du tout du genre à passez trois heures tous les matins à me faire un super smocky ou un brushing de la mort. D'ailleurs je compte encore me débarrasser d'autres produits comme les vernis que je collectionnais de toutes les couleurs alors que je ne porte que des vernis dans les tons rouge ou noir.

JE ME SENS PLUS LÉGÈRE


Des fois je me planifie des moments où je vais faire le tri - généralement quand mon copain regarde le foot à la télé - et j'adore ce moment. Je ne vois plus du tout cela comme une corvée mais au contraire comme un moment où je me recentre sur mes priorités et je peux passer trois heures enfermée sans me rendre compte du temps qui passe.
Le désencombrement a vraiment un effet déstressant sur moi et - pour être une personne qui a du mal à s'endormir - un pouvoir relaxant. 

JE GAGNE EN CONFORT DE VIE


Je ne passe plus des heures à chercher les choses, je passe moins de temps à m'habiller, à faire le ménage... J'ai encore beaucoup de tri à faire au niveau du linge de maison, des vêtements et des chaussures mais petit à petit j'arrive à me délester de toutes ces choses. En plus j'y gagne vraiment au change puisque je passe beaucoup moins de temps à faire les lessives. Mon prochain objectif avec le printemps qui arrive est de composer ma première vraie capsule wardrobe.

J'AI ENVIE D'APPRENDRE ENCORE PLUS


Lorsque vous vous plongez dans le minimalisme (ou simplification volontaire) vous vous surprenez à vous intéresser à d'autres sujets qui vous semblez "lointain" ou "trop compliqué", pour ma part en tout cas.
Même si ma famille a toujours été du genre à recycler, cultiver ses fruits et légumes, faire ses propres bocaux, vêtements ou autres... (je vous en parlais ici) je dois dire que j'ai pensé -surement toute ma vie- du genre "ce n'est pas parce que je vais changer mes habitudes que cela va changer le monde". 

Aujourd'hui, je suis pleine de bonnes volonté. Alors oui c'est difficile de changer ses habitudes mais ce n'est pas en faisant rien qu'on fera changer les choses. Alors on peut commencer par ne plus utiliser de cotons ou même du sopalin, acheter bio ou en vrac, faire son propre compost... La simplification volontaire est à la portée de tous et permet vraiment de se sentir mieux, plus heureux et épanouie, j'en suis persuadée.

♢♢♢


Est-ce que le minimalisme vous attire? Si vous l'appliquez déjà qu'est ce que cela vous a apporté dans votre vie?

Enregistrer un commentaire

Le blog est plus vivant grâce à vous!
Je vous remercie pour vos petits mots ♥

© The Weekly Planner . Design by Fearne .